grande scène des flupa ux days 2019

UX DAYS 2019 : cas pratiques et réflexions

J’ai eu la chance de pouvoir assister aux 2 jours (jour ateliers + jour conférences) des FLUPA UX DAYS. Voici quelques éléments à prendre et à réutiliser au plus vite !

Jeudi, les ateliers

Un icebreaker bien sympa !

L’atelier était animé par Marina Wiesel et Jérémie Cohen. Outre le fait que l’atelier était particulièrement chouette et convivial, j’ai retenu cet icebreaker que j’ai trouvé efficace et original. Voici le mode d’emploi :

  1. De manière individuelle, chaque participant doit noter sur un post-it ses initiales et 2 choses qui le caractérisent
  2. Tous les participants viennent coller leur post-it sur un paper board
  3. Les participants se mettent ensuite en binôme et doivent discuter entre eux afin de trouver un point commun
  4. Quand le point commun est trouvé, ils doivent relier leurs 2 post-it entre eux et noter quel point commun les relie
  5. On obtient ainsi une jolie carte 

J’ai trouvé cet icebreaker facile à mettre en oeuvre. Il marche bien quand on a beaucoup de monde et peu de temps. L’avantage également c’est que les personnes sont actives car elles sont debout donc cela permet de réveiller la salle. Idéal pour le matin ou après la pause déjeuner.

Un jeu de plateau, ça change !

J’ai également pu tester le jeu de plateau « focus game » lors d’un autre atelier présenté par Alexis Sadowski et Marie Vacher. Ce jeu était présenté comme une autre façon de réaliser des focus groups. Je n’étais pas réellement d’accord sur cela. En effet, j’ai trouvé ce jeu intéressant mais assez complexe parfois dans la prise en main. Là où pour moi un focus group est accessible à tous, ce jeu était plutôt à destination des équipes projets plutôt que des utilisateurs grand public.

Ceci dit, la démarche était intéressante et j’ai surtout aimé la forme de ce jeu : pièces physiques palpables et visibles qui représentent les idées des participants, possibilité de déplacer les pièces sur le plateau et le véléda qui s’efface étaient de bonnes idées. Peut-être que ce plateau pourrait être utilisé à des fins plus stratégiques au sein d’un projet comme par exemple définir un plan stratégique ou encore s’organiser dans une équipe (plutôt que de recueillir des besoins utilisateurs).

Vendredi, le plein de conférences inspirantes !

Formons le monde au design !

Une des conférences qui m’a le plus parlé est celle de Jean-Yves Rigal car elle a fait écho aux réflexions que je mène depuis plusieurs mois. En effet, le monde de l’UX change vite et il faut savoir vite s’adapter et rebondir. De mon côté, je travaille en amont des projets sur la partie stratégique des produits/services. Lorsque j’interviens chez un client, je propose une méthode sur mesure et il m’arrive souvent de devoir le former afin qu’il soit indépendant une fois que je sors du projet (j’en avais dit quelques mots dans cet article).

J’avais donc fait le constat que produire des choses n’était pas suffisant mais qu’il valait mieux former et accompagner le client. Jean-Yves Rigal explique très bien qu’il y a différents niveaux d’expertise en UX et que le rôle futur du designer UX sera donc de coacher les clients afin qu’ils soient autonomes.

Son intervention m’a particulièrement touchée car elle résumait de façon claire et limpide les idées que j’avais depuis un moment mais qui avaient du mal à sortir de façon construite. Cela m’a confortée dans l’idée qu’il faut aller plus loin que juste produire en accompagnant et coachant les clients en UX.

Pour voir le powerpoint de présentation en entier, c’est par ici !

Le design sprint, c’est modulable

Pauline Thomas, qui me paraît être une référence en design sprint en France, a présenté une conférence sur le design sprint fast, cheap and good. Elle a pris une image sympa pour illustrer le design sprint vu par beaucoup de monde : le triangle impossible ! Faire pas cher, bien et rapidement c’est justement impossible : j’ai trouvé ça bien de le rappeler !

J’ai trouvé son intervention intéressante car elle expliquait également que le design sprint n’était pas figé dans le marbre et qu’il pouvait s’adapter à des cas clients très différents. On pouvait juste prendre un bout du design sprint et l’injecter dans un projet (2 jours par exemple). Seulement la question que je me pose dans ce cas est : est-ce encore un design sprint ou tout simplement un atelier de 2 jours ? 

Avoir des chiffres pour avoir des retours utilisateurs !

Emmanuelle Marévéry, que j’adore aller voir en conférence ,nous a parlé des datas ! Elle nous donne quelques astuces faciles à mettre en oeuvre pour trouver des informations concernant les utilisateurs comme par exemple :

  • commentaires vidéos sur Youtube
  • regarder le comportement des utilisateurs via des webcams à travers le monde

Elle nous détaille aussi des exemples concrets pour analyser de façon rapide avec quelques outils : Wordle / Wordart (gratuit, facile) et XLSTAT / SPSS / R/python/ Orange3 (payant, complexe).

Dans tous les cas, les études quantitatives se complètent bien avec les études qualitatives que nous avons l’habitude de mener donc à nous de jouer !

Pour voir le powerpoint de présentation en entier, c’est par ici !

Galérer avec des personnes qui ne comprennent pas l’UX ? C’était avant !

Enfin, Morgane Peng nous trouve des solutions concrètes pour mieux comprendre les personnes qui ne savent pas trop ce qu’est l’UX design et qui peuvent y être réticentes. Elle nous donne quelques astuces grâce à des exemples concrets :

Jean n’a pas la même culture et a peur : pour mieux communiquer avec lui, nous pouvons :

  • utiliser la technique du pied dans la porte
  • limiter les effets de groupe afin d’en sortir
  • identifier sa souffrance

Paul et l’ensemble de l’équipe ont une organisation floue :

  • standardiser les méthodes de travail et dire lorsque l’on est hors process
  • définir les rôles de chacun
  • parler la langue de l’organisation dans laquelle on est

Audrey a des enjeux business qu’il faut prendre en compte :

  • s’en faire une alliée
  • faire partie de la solution avec elle
  • trouver des idées contre les problèmes

Pour voir le powerpoint de présentation en entier, c’est par ici !

Cette année fut encore riche en réflexions et j’espère bien que cet article vous aura fait réfléchir aussi. Et vous ? Vous êtes allés aux UX DAYS ? Qu’avez-vous retenu ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *